21 novembre 2012

D'afrique...

Je n'ai plus aucune excuse. J'ai acheté un ordi tout neuf avec toutes les touches...obligée vu que benjamin a arraché la quasi-totalité des touches de mon ancien ordi avec ses petits doigts (rassurez-vous il est toujours en vie!!) ;-) et ce soir j'ai du temps dans ma chambre d'hôtel. Je suis depuis hier à Abidjan, Côte d'Ivoire, pour le travail encore une fois et je suis vraiment contente d'être là. Mon dernier séjour remonte à il y a 4 ans, avant les évènements tragiques. Je me demandais ce que j'allais trouver et en fait j'ai l'impression que rien n'a changé. J'ai retrouvé mes copines, le distributeur a changé mais c'est pas plus mal pour la marque je pense et on dirait que l'économie repart. Enfin, pour une certaine catégorie de personnes car à côté de ça il y en a encore beaucoup qui sont dans la misère... mais ça c'est vrai un peu partout je crois...

Je suis arrivée à 5h du matin, déja 28°. Ce qui est toujours impressionnant c'est le contraste saisissant au sortir de l'aéroport, quand cet air si chaud vous saute au visage et que vous vous dites "ça y est, je suis en afrique", alors que quelques heures avant c'était bottes et manteau! Et puis le bruit des oiseaux... magique! Je ne vais pas rester très longtemps, jusqu'à dimanche prochain mais je veux profiter de chaque instant passés ici car c'est tellement différent de ce qu'on vit nous en france. Je suis là pour travailler, c'est vrai, mais tout est abordé autrement, d'une manière plus cool, moins stressée. Et puis les gens sont gentils, vraiment! Ils aiment vous faire plaisir. Ce soir on m'a emmenée dans un resto local manger du poulet braisé et de l'igname (on dit comme ça je crois)... trop bon! Pourtant ceux qui m'ont accompagné là étaient fatigués, mais ils ont insisté, pas question de me laisser seule à l'hôtel... j'ai apprécié, c'est pas toujours le cas... Je me souviens de soirées que je passais seule en Asie. Ledistributeur me lachait en fin d'après-midi à l'hôtel et voilà, démmerdes-toi!! Bon, ceci dit cela m'avait permi de passer de très bonnes soirées et de faire des rencontres qu'on qualifiera "d'interessantes" :-) mais allez, j'avais quelques annéesde moins, c'était quand j'étais jeune et belle... Je sais pas si ça se passerait comme ça maintenant... Une pointe de regret? Bah... heu... un peu quand même, hein!! ;-) Parce-qu'allez, la plupart des gens qui partent travailler à l'étranger le savent... c'est quand même plus facile de faire des rencontres. On n'est pas dans son cadre habituel, l'éloignement faitque quelque-part on a besoin de rapprochement... c'est vrai... Je me souviens d'un italien que j'avais rencontré dans un bar de Kuala Lumpur... J'étais sortie en début de soirée faire quelques course pour ramener des souvenirs à mes nièces et sur le chemin du retour j'étais tombée sur unbar fréquenté par pas mal d'européens et je m'étais dit, allez, je vais aller prendre un coca avant de rentrer à l'hôtel. Sur un côtédu comptoir il y avait quelques filles et comme j'étais seule j'avais pensé que me mettre près d'elles était une bonne idée... Me voilà donc accoudée au bar, avec ma paille et mon coca quand un mec s'approche de moi et commence à me parler en anglais. A son accent j'avais compris de suite qu'il était italien... bien vu! Et d'un coup il me demande si c'est la première fois que je viens dans ce bar... je lui répond que oui et il me dit en se mettant à rire, que oui, il l'avait bien compris car, et bien "all the girls next to you are prostitutes!!"Ben oui, je suis conne ou quoi!! :-)) C'était une drôle de manière de m'aborder mais il m'a tellement fait rire que, ben, j'ai pris un autre verre pour me remettre de mes émotions et de fil en éguille ça a débouché sur une histoire qui a duré plusieurs mois et qui a continué par une vraie amitié qui dure toujours aujourd'hui...

Je me souviens d'une autre rencontre à Moscou cette fois... C'était lors d'un congrès et tous les participants étaient conviés, un soir, à une soirée au Kremlin. Le Kremlin, sympa... sauf que au bout de quelques minutes, avec un petit groupe on s'ennuyait tellement (on se faisait vraiment chier en fait, oups!!) qu'on avait décidé d'aller ailleurs... et on s'était retrouvés dans un club hyper branché, plein de bombes atomiques, grrrr... mais bon, j'avais sympathisé sur les stands avec un mec, un parisien cette fois, et c'est toujours pareil, l'éloignement, le froid sibérien, la vodka... hum, bref, on s'est vus régulièrement très longtemps, parfois en amis, parfois en mode congrès de russie et on est toujours en contact "tout bien tout honneur"!Bon, je vais pas faire l'inventaire de toutes les rencontres que j'ai pu faire au cours de mes voyages, c'était juste pour illustrer le fait, que oui, en déplacement les rencontres c'est plus facile...Ceci dit, ça fait 3 fois que je viens à Abidjan et je n'ai jamais rencontré personne. Bon, maintenant les choses sont différentes, je vis avec quelqu'un et on a un enfant ensemble, donc forcément je suis moins receptive aux signaux alentours, mais les autres fois j'étais célibataire ,disponible et pourtant rien... bizarre!! :-)

Enfin, voilà une fin de note qui ne ressemble pas à grand-chose... ou alors, oui, à de la nostalgie peut-être... Remarquez, oui, c'est vrai, j'aimais bien cette époque où je savais que je plaisais et où j'en profitais... et avec le recul je me dis que j'ai bien fait d'en profiter... et peut-être que je devrais en profiter encore... Oui peut-être... :-)))

Commentaires

La prochaine fois fais une note sur le meilleur amant de ta vie! ton meilleur coup quoi lol!!

bisou

ps: j ai beaucoup aimé ta note ça change de ta vie de famille :)

Écrit par : lolita | 21 novembre 2012

Ah.. avant toutes mes notes étaient comme ça... sur mon ancien blog, celui que j'ai fermé il y a à peu près 4 ans. C'est sûr que c'est plus amusant de lire ça plutôt que de savoir que mon fils a réclamé son bibi à 5h du matin!! ;-))
Tu me donnes une idée, tiens... le meilleur amant que j'ai eu... Coming soon!! :-)

Écrit par : flo | 22 novembre 2012

YESSSSS! ;)

Écrit par : lolita | 22 novembre 2012

Une note touchante que favorise l'éloignement, d'autant plus s'il est si lointain...moi quand je pars 2 jours ou plus et que je me retrouve seul dans une chambre d'hôtel, même si la ville est à seulement 200km de chez moi (nous), j'ai la même sensation, une sorte de blues, de nostalgie, de solitude, ouais en fait c'est terrible une chambre d'hôtel tout seul, çà peut me faire déprimer, pour çà que je serai jamais artiste ! je les plains ! lol

je retiens ces 2 petites phrases de toi qui résument bien cette ambiance et ambivalence :

Je sais pas si ça se passerait comme ça maintenant... Une pointe de regret? Bah... heu... un peu quand même, hein!! ;-

Remarquez, oui, c'est vrai, j'aimais bien cette époque où je savais que je plaisais et où j'en profitais... et avec le recul je me dis que j'ai bien fait d'en profiter... et peut-être que je devrais en profiter encore... Oui peut-être... :-)))

Écrit par : Raphael | 25 novembre 2012

Oh ben si l'occasion se présente... autant en profiter ;-)

Écrit par : Nath | 27 novembre 2012

Sans commentaire... hum...

Écrit par : flo | 29 novembre 2012

C'est la vie ;-)

Écrit par : Nath | 02 décembre 2012

Bon bin c'etait juste pour dire adieu car demain c est la fin du monde on sait jamais lol ravie d avoir lu ton blog!

Écrit par : lolita | 20 décembre 2012

ET ben, on dirait qu'on a survécu!!! Du coup, tu peux continuer à venir... ;-))))

Écrit par : flo | 23 décembre 2012

Écrire un commentaire